Faut-il acheter des actions FDJ (Française Des Jeux) ?

Il est légitime de se poser la question lorsqu’il s’agit une privatisation. Est-ce une bonne valeur à acheter ? Car très récemment le gendarme de l’autorité boursière française a autorisé la privatisation de l’entreprise FDJ (Française Des Jeux). La privatisation de la française des jeux est déjà bien enclenchée, est-ce que l’autorité de régulation boursière a accordé son feu vert pour cette opération qui se montra a plus de 3 milliards d’euros ? Et voilà c’est parti l’ensemble des français va pouvoir acheter en fin des actions de la française des jeux, entre le 7 et le 19 novembre 2019. Il faut quand même savoir que la cotation en bourse se fera que le 21 novembre 2019. C’est pour cela que la valeur de l’action n’est pas encore définitive mais vous devez dans c’est déjà connaître que l’état va vendre en bourse 52 % du capital de la FDJ (Française Des Jeux). Il en conservera quand même 20 pourcents mais il sera largement minoritaire. Quoi qu’il en soit, il aura quand même le droit de choisir les dirigeants et pourra émettre un veto concernant les actionnaires qui dépasseront 10 % du capital. Et enfin notons que les associations d’anciens combattants pour lesquelles la française des jeux avait été créé au tout début, resteront donc au capital et resteront donc des actionnaires historiques. Car c’est au sortir de la première guerre mondiale que la loterie nationale a vu le jour dans le but d’engranger des recettes destinées “aux gueules cassées” (grands blessés de guerre).

Quelques infos avant d’investir dans la FDJ

Action FDJDans le but que cette opération soit la plus populaire possible les actions vont être vendues aux particuliers avec une décote de 2 % mais si ceux-ci gardent leurs actions plus de 18 mois ils auront droit à une action gratuite pour 10 actions achetées. C’est pour cela que l’état se vante du caractère assez stable de l’activité en effet 25 millions de joueurs chaque année cochent des grilles ou grattent des jeux, avec une croissance des mises de plus de 5 % par an en moyenne depuis 25 ans. C’est pour cela qu’investir dans la FDJ présente un risque très minime. Mais alors que la FDJ (Française Des Jeux) n’est pas encore privatisée, certaines critiques se mettent déjà à jour, en effet certains ont peur que la FDJ abuse de sa position de monopole sur les jeux de tirage et de grattage en développant des jeux qui vous rendront accro. Bien évidemment, il y a une autorité de régulation qui est chargée de surveiller tout cela. Enfin certaines formations politiques font remarquer que les ménages à bas revenu sont ceux ce qui jouent le plus et les hauts revenus sont ceux qui achètent les actions donc la bonne santé financière de la FDJ (Française Des Jeux) se fera au détriment des classes populaires d’après leur analyse. Pour terminer cette introduction sachez que la privatisation des aéroports de paris sera beaucoup plus longue et prendra beaucoup plus de temps.

L’une des principales raisons avancée par le gouvernement français concernant la privatisation de la FDJ (Française Des Jeux) et aéroport de paris c’est que le gouvernement n’a plus les moyens d’accompagner la française des jeux dans son développement.

La privatisation d’entreprises nationales est très populaire. C’est pourquoi le gouvernement semble en abuser ces dernières années. Parallèlement depuis de nombreuses années la classe politique a souhaité une éducation financière et boursière soit dispensés à l’ensemble de nos concitoyens pour que ceux-ci puissent se rendre compte que le financement des entreprises par des fonds frais est essentiel à la croissance de ladite entreprise. Et bien sûr qui mieux que la bourse pour apporter cet argent frais. Il faut rappeler que la France compte 3 millions et demi d’actionnaires individuels. C’est beaucoup moins qu’il y a 10 ans car l’éclatement de la bulle internet et les subprimes on dissuadé beaucoup d’entre nous à investir en bourse dans les actions. Avec la privatisation de la FDJ (Française Des Jeux) certains nous expliquent que c’est un investissement sera très bénéfique à long terme. Et investir sur le CAC 40 a rapporté plus de 6 % en dividendes sur les 15 dernières années mais malgré tous ces arguments positifs, les français ont récemment montré leur méfiance concernant le monde des actions en bourse. Rappelons que les français disposent de plus de 3000 milliards sur des comptes bancaires et en placement monétaire alors comment faire pour les inciter à acheter des actions en bourse qui rapporte 8 fois plus qu’un simple livret A ?

Pour illustrer cela, il est important de savoir que les sociétés du CAC40 sont essentiellement la propriété des capitaux étrangers à hauteur de 46 %, 75 % du financement de nos entreprises est assurée par la dette et seulement 25 % par des fonds propres. Bien évidemment il y a toujours l’exemple inverse puisque aux USA c’est totalement le contraire. Le taux de croissance aux Etats-Unis qui est deux fois supérieur à celui de la France, ceci explique cela et nous prouve peut-être cette explication à cette théorie.

vantage fx banniere
Découvrez le site de trading Vantage FX maintenant

Mais alors est-ce que la FDJ (Française Des Jeux) sera privatisée pour augmenter le capital ? Pas du tout puisque l’état ne propose tout simplement que de vendre ses propres actions qu’il détient mais alors pourquoi cela pourrait-il aider la FDJ (Française Des Jeux) à se développer ? Nous n’avons pas trouvé la réponse à cette question plutôt basique. Car il serait tout à fait normal vu les qualités de cette entreprise et bien sûr les compétences dans le domaine du jeu et bien sûr grâce à sa capacité de conquête sur les nouveaux marchés, il serait normal comme nous le disions plus haut qu’elle puisse bénéficier d’argent frais. Par contre des investissements pour augmenter le capital nécessiteraient que l’état mettre la main à la poche et pour ce faire la FDJ (Française Des Jeux) devrait avoir besoin de la dette, pour un pays endetté cela est très dommageable. Mais alors pourquoi privatiser la FDJ (Française Des Jeux) ? La réponse est assez simple puisque la privatisation de la FDJ (Française Des Jeux) permettra d’attirer des investisseurs nouveaux, et en présentant c’est nouvelles ambitions la FDJ (Française Des Jeux) à toutes les chances de les convaincre que ce soit des investisseurs particuliers ou des professionnels de la bourse, c’est en cela que l’augmentation de capital se fera. Certaines fédération d’investisseurs militent depuis longtemps pour que c’est privatisation soit présentée comme un outil pédagogique afin d’expliquer aux français le rôle de la bourse et de forcer les investisseurs même modestes à investir dans nos entreprises,

Grâce à cela, certains investisseurs en bourse pourront faire leurs premiers pas dans l’investissement en actions. Mais force est de constater que le gouvernement français a très mal expliqué dans son plan de communication pour quelles raisons il vendait les parts de la française des jeux. Il semblerait qu’avec la privatisation des aéroports de Paris l’état français réitère la même erreur.

Attention aux sites frauduleux pour trader

Depuis que l’état a annoncé la privatisation de la française des jeux, il a mis en garde contre certains sites internet frauduleux qui pourraient vous proposer d’acquérir des actions FDJ (Française Des Jeux) sans en avoir l’autorisation ou même de trader via les CFD’s sur des sites de trading non autorisés. Dans un récent communiqué l’autorité des marchés financiers AMF à montrer du doigt certains site frauduleux et rappel la souscription d’actions et les investissements sont des activités très réglementées. Il se pourrait que vous soyez facilement abusé car sur l’un des sites consulté, on peut voir qu’apparaît le trèfle de la française des jeux, ce site faisant la promotion comme d’une opportunité à saisir et vous invite à laisser vos coordonnées. L’AMF est très régulièrement confronté à de telles situations lorsque des privatisations comme la FDJ (Française Des Jeux) sont effectuées.

Pour savoir si vous êtes auprès de service habilité à vendre des actions de la française des jeux il suffit tout simplement de se rendre sur le registre des agents financiers ou bien le registre unique des intermédiaires en assurance banque et finance ou de bien comparer les sites de bourse en ligne. Quoi qu’il en soit l’opération semble déjà être un succès puisque les particuliers ont fait la demande pour plus de 200 millions d’euros d’action pour la française des jeux, c’est un tiers de la tranche qui est mise en vente par l’agence des participations de l’état. La souscription a donc débuté jeudi et se poursuivra jusqu’au 21 novembre qui est la veille de la traduction en bourse de la française des jeux.

Conditions pour les investisseurs particuliers

Tout dernièrement le ministre de l’économie a tenu à apporter une précision concernant les conditions de mise en vente aux particuliers. Le gouvernement a donc accordé comme nous le disions plus haut une action gratuite pour 10 achetées, ceci pour booster  l’actionnariat de la part des salariés et investisseurs boursiers. Mais il faudra que le particulier garde ses actions au moins 18 mois pour éviter une trop grande volatilité du cours de bourse immédiatement après la privatisation de la FDJ (Française Des Jeux). Mais est-ce que cela suffira pour que les français investissent massivement dans les actions française des jeux. Rien n’est moins certain. Le prix qui n’est encore pas fixé pourrait aussi les entre 15 et 20 €. Le prix définitif se fera selon le cours de bourse une fois l’introduction réalisée.

Privatisation de la FDJ = bon plan ?

Force est de constater que lors des privatisations les investisseurs particuliers se font très souvent dépouiller comme cela a été le cas notamment avec la privatisation de France Télécom en 1997, puisque cette action a perdu 50 % depuis sa privatisation France Télécom se nomme désormais Orange nous vous rappelons. Gaz de France qui est devenu par la suite Engie a elle subit une chute de 45 % mais cela n’est pas la plus grosse perte puisque rappelons que EDF depuis sa privatisation a perdu près de 66 % en 12 ans, c’est pourquoi nous pouvons affirmer avec une certaine assurance que toutes ces entreprises qui sont pourtant des fleurons de l’industrie française sont rarement des bonnes affaires à acheter au début de leur capitalisation boursière.

Investir maintenant ou attendre le 12 novembre ?

Comme d’habitude en ce qui concerne les investissements boursiers nous avons affaire à un timing qui est très important. En effet comme l’avantage financier proposé par le gouvernement lors de cette mise en vente d’action est faible, nous vous conseillons d’attendre quelques jours avant de vous positionner sur le titre concernant la privatisation de la FDJ (Française Des Jeux). Car investir en action c’est plutôt du long terme et l’erreur que font couramment les particuliers, c’est d’acheter très tôt dès l’opération de privatisation et nous pouvons vous dire que c’est rarement le meilleur moment pour acheter une action. Les investisseurs professionnels préfèrent investir quelques heures ou quelques semaines après la mise sur le marché boursier car la mise sur le marché de tous les titres provoque mécaniquement une baisse des cours et vous permettra d’acheter vos actions à tarif bien plus avantageux.

Alors attention à ne pas vous faire démarcher par votre banque habituelle car ceci est strictement interdit par la loi. En effet le client est protégé car leur conseiller financier n’a pas le droit de les démarcher même si les conseillers peuvent avoir la tentation de le faire car ils pourraient toucher des commissions sur les actions vendues.

Nous espérons qu’après avoir lu cet article vous en saurez plus sur la privatisation de la française des jeux de façon à prendre une décision éclairée. La privatisation de la FDJ (Française Des Jeux) est-elle une bonne affaire ? Dois-je investir maintenant ? Où dois-je investir tout court ? Vous avez maintenant la réponse à toutes vos questions.